La conférence du G5- Sahel de Nouakchott récolte plus de 2 milliards euros pour des projets prioritaires dans les cinq pays du Sahel

jeu, 2018-12-06 22:27

Les travaux de la conférence de coordination avec les partenaires et bailleurs de fonds du G5- Sahel, pour le financement du Programme d’investissements prioritaires ont été clôturés, jeudi après-midi, au centre des conférences internationales de Nouakchott.

La rencontre avait débuté, auparavant, dans la matinée, en présence du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, et sous l’égide de Son Excellence Issoufou Mahamadou, qui avait à ses côtés ses pairs du Burkina, du Tchad et de la République du Mali, représentée par son ministre de la défense et des anciens combattants.

Clôturant la conférence, Son Excellence Monsieur Issoufou Moahamadou a vivement remercié les partenaires pour leur participation aux travaux ainsi que pour les intentions de financement exprimées.

Il a exhorté également les partenaires à concrétiser leurs engagements en vue de la mise en œuvre effective du Programme d’investissements prioritaires(PIP) pour sa phase 2019-2021.

La cérémonie de clôture a donné à la lecture du communiqué sanctionnant la rencontre par le secrétaire permanent du G5 Sahel, M. Maman Sambo Sidikou.

Le document précise que les gouvernements du G5-Sahel et leurs partenaires techniques et financiers ont convenu de poursuivre les discussions dans le cadre de consultations thématiques et sectorielles axées sur les grands défis de mise en œuvre du PIP, tout comme ils ont convenu d’un cadre de suivi des résultats de la conférence de coordination avec les partenaires et bailleurs de fonds du G5- Sahel et du suivi des engagements pris.

Au sujet des investissements obtenus, le communiqué souligne qu’à l’issue des discussions et échanges les partenaires ont fait des annonces de financement qui s’élèvent à près de deux milliards d’Euro, ce qui témoigne de la qualité de la coopération entre les États membres du G5-Sahel et leurs partenaires.

Le communiqué note enfin qu’en plus de ces financements, le Royaume d’Arabie Saoudite a annoncé 50 millions de dollars au profit de la force conjointe.