Conférence à Nouakchott sur les relations maroco-mauritaniennes et les défis d’avenir

lun, 2018-12-10 16:37

"Les relations maroco-mauritaniennes : entre la profondeur de l’histoire et défis d’avenir" est le thème d’une conférence ouverte samedi à Nouakchott, avec la participation d’une pléiade d’académiciens et de chercheurs.

S’exprimant lors de cette rencontre de deux jours, le président du Centre maghrébin pour les études stratégiques, Didi Ould Salek, a souligné la profondeur des liens historiques et culturels existant entre la Mauritanie et le Maroc.

Il a relevé que les interactions entre les deux peuples pourraient constituer une plate-forme solide pour construire un partenariat efficace et bénéfique pour les deux parties.

Il a mis l’accent dans ce sens sur les défis auxquels font face les deux peuples et qui se rapportent notamment aux questions de développement économique et social, ainsi qu’aux dangers du terrorisme, du crime organisé et de l'immigration clandestine.

Le chercheur a ajouté que les deux pays disposent de potentialités offrant des opportunités prometteuses pour l'investissement et réunissant les conditions idoines pour l’instauration d’un partenariat exemplaire.

Afin de renforcer le rôle croissant du Maroc en Afrique, il est nécessaire d'établir des relations privilégiées avec la Mauritanie à travers la mise en place d'un partenariat avancé puisant sa force dans les opportunités offertes dans les domaines de l'investissement en Mauritanie et l’expertise humaine et institutionnelle accumulée au Maroc, a-t-il souligné.

Pour sa part, le professeur de philosophie à l'Université Hassan II de Casablanca, Mokhtar Benabdalaoui a rappelé que la logique de la sagesse a toujours prévalu dans les relations entre les deux pays, mettant l’accent sur l’importance de la mise en œuvre des accords signés pour la relance des économies et la promotion des investissements dans les deux pays.

De son côté, Abderrahmane Ammar, professeur d'histoire à l'Université de Nouakchott a relevé que dans un contexte international extrêmement complexe, caractérisé de plus en plus par des blocs économiques, la priorité devra être accordée à une action sérieuse pour le développement des échanges bilatéraux, la facilitation de la circulation des personnes et des biens et l’assouplissement des restrictions douanières dans la perspective de la mise en place d'une zone franche pour le commerce, conduisant à la création d'un groupement économique maghrébin fort.

Pour Saïda Othmani, professeure de relations internationales à l'Université Abdelmalek Saadi de Tanger, les deux pays sont appelés plus que jamais à redoubler d’efforts pour renforcer leur coopération et partenariat.

Revenant sur les dimensions sociales des relations maroco-mauritaniennes et leur rôle dans la résolution des problèmes, le professeur de sociologie à l'Université deNouakchott, Abdelwahab Ould Mahfoud a rappelé que les deux peuples sont unis par des liens de sang, par les coutumes et traditions et les valeurs communes, appelant à tirer profit de ces rapports sociaux pour instaurer un partenariat fort.

Pour sa part, Mohamed Harakat, professeur d'économie à l'Université Mohammed V de Rabat, a souligné le rôle de la diplomatie économique dans la construction d’un partenariat maroco-mauritanien gagnant-gagnant.

Maroc Diplomatique